Les députés écologistes veulent un étiquetage obligatoire de tous les OGM

Durée de lecture : 1 minute

16 septembre 2015 / par Lorène Lavocat (Reporterre)

Mercredi 16 septembre au soir, les parlementaires devront se prononcer sur l’étiquetage obligatoire des produits alimentaires issus d’animaux nourris par des organismes génétiquement modifiés (OGM), lors de l’examen à l’Assemblée nationale de la transposition de la directive européenne OGM.

En France, les OGM représentent une part significative dans l’alimentation de près de 80 % des élevages, selon les professionnels du secteur. Il s’agit de soja et de maïs NK603 associé à l’herbicide Roundup, importés des États Unis et d’Amérique latine.

Malgré cela, les consommateurs ne sont pas informés : La mention « OGM » doit figurer sur les produits alimentaires comprenant des organismes génétiquement modifiés, mais une exception demeure pour les produits issus d’animaux nourris avec des organismes génétiquement modifiés !

Ainsi un groupe de parlementaires écologistes mené par Brigitte Allain, députée de la Dordogne, a proposé par amendement son étiquetage systématique. « Cette proposition s’appliquerait aussi bien aux produits de base (viandes, charcuteries, œufs, laits, beurres, fromages) qu’aux plats cuisinés à partir de ces produits. »
Cet amendement fait suite à une pétition de près de 100 000 citoyens, « Consommateurs, pas cobayes » sur l’étiquetage obligatoire

- Source : Brigitte Allain, députée de Dordogne




DOSSIER    OGM

31 mars 2020
La SNCF « rechigne » à protéger les cheminots contre le coronavirus
Info
31 mars 2020
Quitter la ville en période d’épidémie, un privilège de classe ?
Enquête
31 mars 2020
En Chine et en Italie, « les premiers foyers épidémiques sont des zones très polluées »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       OGM



Du même auteur       Lorène Lavocat (Reporterre)