250 bouquetins seront abattus dans le massif du Bargy (Haute-Savoie)

17 septembre 2015

Le préfet de Haute-Savoie Georges-François Leclerc ordonne l’abattage de 200 à 250 bouquetins du massif du Bargy (Haute-Savoie) « pour maîtriser l’enzootie de brucellose au sein de cette population », indique-t-il dans un arrêté publié mercredi 16 septembre.

Cette décision intervient alors que Conseil national de protection de la nature, réuni mardi 15 septembre, a rendu un avis défavorable sur cette mesure, indique la fédération France Nature Environnement (FNE).

« Les études conduites par une quinzaine d’experts européens réunis par l’Anses entre octobre 2014 et juillet 2015 ont permis de démontrer que l’abattage massif, rapide, non différencié, loin de réduire la maladie, a pour conséquence d’augmenter les risques notamment par l’éparpillement des animaux », précise FNE.

D’après les experts, « les bouquetins du Bargy ne représentent pas un risque significatif pour le cheptel domestique (niveau ’quasi-nul’ à ’minime’) et (...) le risque actuel pour l’homme est ’quasi-nul’ ».

L’épidémie de brucellose sévit parmi les bouquetins du massif de Bargy depuis 2012.



Lire aussi : Il faut arrêter l’abattage absurde des bouquetins de Haute-Savoie



DOSSIER    Animaux

1er mai 2019
Adieu, amie Anémone, et merci
Édito
22 mai 2019
Animaux, internet libre, décroissance… des « petits » partis en campagne
Enquête
21 mai 2019
Pour le climat, limitons le nombre d’avions
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Animaux