Un nouveau texte de négociations pour la COP21

Durée de lecture : 1 minute

6 octobre 2015

Lundi 5 octobre, les deux coprésidents des négociations climat pour l’ONU, Ahmed Djoghlaf et Daniel Reifsyder, ont remis un nouveau projet d’accord d’une vingtaine de pages. Ce « non-papier » n’est pas un document officiel mais pourrait servir de base pour les prochains rounds de négociations, à Bonn du 19 au 23 octobre puis pendant la COP21, à Paris du 30 novembre au 11 décembre.

Les coprésidents avaient été mandatés par les 196 États-membres de la Convention-cadre des Nations unies pour les changements climatiques (CCNUCC) pour raccourcir le texte, long de 83 pages, issu des dernières négociations de Bonn, du 31 août au 4 septembre. Et permettre ainsi d’avancer dans les négociations, qui avaient pris un certain retard.

« C’est bien plus concis et précis, apprécie Alix Mazounie, du Réseau action climat. Pour autant, le contenu n’est toujours pas clair, » s’inquiète-t-elle. Certaines options de la version précédente, comme un mécanisme précis de révision tous les cinq ans des engagements des États en matière de réduction des gaz à effet de serre, ont disparu, remplacés par de simples mots-clés. Le mot énergie, « cœur du problème et des solutions au changement climatique », n’apparaît plus non plus dans le texte.

Prochaine étape dans les négociations, une nouvelle réunion à Bonn du 19 au 23 octobre, durant laquelle lesÉtats-membres devrons s’approprier ce texte des coprésidents.

Source : Reporterre




DOSSIER    Climat : de COP en COP

18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP