Pollution maritime : Total représente la France à l’ONU

Durée de lecture : 1 minute

7 octobre 2015

C’est un employé de Total qui représentera la France auprès de l’Organisation maritime internationale (OMI), lors d’une réunion autour des carburants propres dans le secteur maritime. Cette réunion, qui se tient mercredi 7 octobre à Londres, vise à renforcer la réglementation internationale sur les carburants des navires, actuellement peu contraignante.

Pour France nature environnement (FNE), il s’agit d’un conflit d’intérêt : « Le fait que l’entreprise Total, productrice de ce type de carburants, puisse représenter la France à l’OMI envoie un très mauvais signal à la fois aux armateurs et aux autorités portuaires qui veulent des carburants alternatifs, mais également aux habitants des zones portuaires qui respirent quotidiennement les émanations toxiques des navires, qui mettent en jeu leur santé », explique FNE, dans un communiqué.

Le fait que Total représente la France auprès de l’OMI a fait l’objet d’une enquête de Mediapart en août dernier.

Source : Communiqué de France nature environnement.




DOSSIER    Transports

23 septembre 2019
Perturber l’aviation, une « escalade dans la radicalité » théorisée par les activistes anglais
Tribune
23 septembre 2019
À Bure, l’écoféminisme renouvelle la lutte antinucléaire
Reportage
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir


Dans les mêmes dossiers       Transports