GIEC : la chercheuse française Valérie Masson-Delmotte présidente du groupe 1

Durée de lecture : 2 minutes

7 octobre 2015

Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue française au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement à Saclay (Essonne), a été élue co-présidente pays développé du groupe de travail 1 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), mercredi 7 octobre à Dubrovnik (Croatie). Ce groupe de travail étudie les principes physiques du changement climatique. Le co-président représentant les pays en développement pour ce groupe est le Chinois Panmao Zhai, qui a été élu le même jour.

Valérie Masson-Delmotte participe aux travaux du GIEC depuis plusieurs années. « En 2007, j’avais participé au rapport du GIEC en tant que ’chercheuse de base’, raconte-t-elle en janvier 2014 au quotidien La Croix. Cette fois-ci [pour la réalisation du 5e rapport du GIEC, dont le premier volet scientifique a été remis en septembre 2013, NDLR], j’étais coordinatrice de la partie climats du passé. Un travail très intéressant, où on est amené à lire beaucoup, à sélectionner, à synthétiser, à faire relire nos résumés par un ou des collègues, entraînant un foisonnement de discussions et d’échanges par le biais d’Internet... Bref, un travail très revigorant qui nous fait prendre conscience que le thème du climat touche des personnes aux quatre coins du monde, qui nous renforce dans cette idée que l’évolution du climat est une question universelle. »

Les co-présidents élus pour le groupe 2 (impacts, vulnérabilité et adaptation au changement climatique) sont l’Allemand Hans Otto Pörtner et la sud africaine Debra Roberts. Pour le groupe 3 (moyens d’atténuer le changement climatique) sont le britannique Jim Skea et l’indien P.R. Shukla. Les co-présidents de la Task force sont désormais le Japonais Kiyoto Tanabe et le Péruvien Eduardo Calvo Buendia, indique Valérie Masson-Delmotte sur sa page Facebook.

- Source : page Facebook de Valérie Masson-Delmotte




THEMATIQUE    Climat
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête
21 septembre 2019
EN VIDÉO - « Nous, Gilets jaunes, écolos, handicapés, paysans, travailleurs, avons un message commun »
Tribune
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir


Sur les mêmes thèmes       Climat