Nouvelle plainte du groupe Bolloré contre le site d’information « Basta »

Durée de lecture : 1 minute

8 octobre 2015

Le groupe Bolloré a porté plainte pour diffamation contre l’ancien directeur de la publication Julien Lusson et le journaliste Simon Gouin, a appris cet été la rédaction de Basta !. À l’origine de cette plainte, l’article intitulé « Accaparement de terres : le groupe Bolloré accepte de négocier avec les communautés locales », publié le 29 octobre 2014.

Dans cet article, des représentants des communautés paysannes du Sierra Leone, de Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Cambodge accusent la Socfin, une holding luxembourgeoise gérant des plantations d’hévéas et d’huile de palme dans ces pays, et dont Vincent Bolloré est actionnaire, de se livrer à un « accaparement aveugle des terres ne laissant aux riverains aucun espace vital ».

Le groupe Bolloré avait déjà porté plainte contre Julien Lusson et les journalistes de Basta ! Nadia Djabali, Ivan du Roy et Agnès Rousseau, après la publication de l’article « Bolloré, Crédit Agricole, Louis Dreyfus : ces groupes français, champions de l’accaparement des terres » publié le 10 octobre 2012. Cette première plainte vise également le site Rue 89 et son directeur de publication, Pierre Aski, qui avaient signalé cet article dans leur revue de presse « le meilleur du Web ». Le procès se déroulera le 11 février 2016.

Ce n’est pas la seule pression que Vincent Bolloré fait subir aux médias. Récemment, le principal actionnaire de la chaîne Canal + s’est retrouvé au cœur d’un scandale pour avoir déprogrammé des documentaires sur le Crédit Mutuel ou l’Olympique de Marseille.

Source : Basta !




THEMATIQUE    Libertés
28 février 2020
Les candidats à la mairie de Paris confrontent leurs projets écologiques
Info
27 février 2020
Face aux précarités du monde, cultivons une politique de la rencontre
Tribune
17 février 2020
Exclusif : le kit de Reporterre pour aider les maires (et les citoyens) à devenir écolo
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Libertés