Les pays les plus vulnérables au changement climatique créent le « V20 »

Durée de lecture : 1 minute

9 octobre 2015

Plusieurs pays parmi les plus pauvres de la planète et les plus vulnérables au changement climatique se mobilisent en créant, jeudi 8 octobre, leur propre club, le V20, pour tenter d’avoir du poids pour mobiliser des ressources en leur faveur.

« Nous sommes des pays à bas revenus ou moyens, moins développés, arides, des isthmes, ou des enclavés, des montagneux, des petites îles en développement, expliquent les pays du groupe dans un communiqué publié lors de la création du V20, sous la présidence de Cesar Purisima, le ministre des Finances des Philippines. Nous regroupons sept cent millions de personnes (…) et nous sommes unis dans notre vulnérabilité face au changement climatique. »

Le V20 comprend l’Afghanistan, le Bangladesh, la Barbade, le Bhoutan, le Costa Rica, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, Kiribati, Madagascar, les Maldives, le Népal, les Philippines, le Rwanda, Sainte-Lucie, la Tanzanie, le Timor-Oriental, Tuvalu, Vanuatu et le Vietnam.

Le groupe étudiera notamment la création d’un mécanisme unissant le public et le privé pour mutualiser le risque climatique, visant à agir comme un nouveau mécanisme d’assurance contre les désastres climatiques.

Le V20 s’inscrit directement en miroir du G20, le groupe des pays les plus riches du monde, et dont les ministres des Finances se sont réunis jeudi à Lima, où se tiennent les assemblées du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, à deux mois de la COP 21, à Paris.

Source : Le Monde avec AFP




THEMATIQUE    Climat
21 février 2020
Qu’est-ce que l’écologie du XXIe siècle ?
1 minute, 1 question
20 février 2020
Pour soutenir la pêche locale, vive la vente directe
Tribune
21 février 2020
Coronavirus : « Ne stigmatisons pas les chauves-souris »
Info


Sur les mêmes thèmes       Climat