La France stabilise enfin son budget d’aide au développement

Durée de lecture : 1 minute

15 octobre 2015

Après quatre années consécutives de baisse, le budget français d’aide publique au développement pourrait enfin se stabiliser. Mardi 13 octobre, le gouvernement a déposé un amendement au projet de loi de finance 2016. Cet amendement propose de porter le plafond de la taxe française sur les transactions financières (TTF) affectée au Fonds de solidarité pour le développement (FSD), à 260 millions d’euros en 2016 contre les 160 millions d’euros initialement prévus.

Par ailleurs, 50 millions supplémentaires devraient être affectés à l’aide aux réfugiés dans les pays limitrophes de la Syrie. Cette décision devrait également faire l’objet d’un amendement. Enfin, une enveloppe supplémentaire de 20 millions d’euros devrait être accordée au FSD.

Ces annonces interviennent alors que François Hollande s’est engagé fin septembre à la tribune de l’assemblée générale de l’ONU, à augmenter l’aide publique au développement de deux milliards d’euros d’ici 2020, dont deux milliards consacrés au climat. Une déclaration contredite deux jours plus tard par le projet de loi de finance 2016, où le budget de l’aide publique au développement accusait une baisse de 170 millions d’euros.

Depuis 2012, le budget de l’aide publique au développement a perdu 700 millions d’euros.

- Source : EurActiv



Lire aussi : Climat : la Chine met 3 milliards de dollars sur la table des négociations


DOSSIER    Climat : de COP en COP

25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
16 septembre 2019
Déchets nucléaires : la Suisse se donne les moyens de l’entreposage à sec
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP