Une étude argentine montre la présence de glyphosate dans des tampons hygiéniques

Durée de lecture : 1 minute

28 octobre 2015

Une étude de l’Université de la Plata en Argentine, publiée le 16 octobre à Buenos Aires, révèle que la grande majorité des cotons, gaz stériles, tampons et serviettes hygiéniques vendus en Argentine contiennent du glyphosate, une molécule contenue dans les pesticides et reconnues comme cancérigène.

La grande majorité du coton produit en Argentine est transgénique, rendu résistant aux pesticides contenant du glyphosate.

« 100% des cotons étudiés, qu’ils soient utilisés pour des produits d’hygiène féminine ou pour des gaz stériles, contiennent du glyphosate », détaille Damian Marino, docteur en chimie à l’Université de la Plata.

« C’est très grave, car quand on utilise du coton pour se soigner ou pour son hygiène, on pense utiliser des produits stériles alors qu’ils sont pollués par une substance cancérigène », afirrme Madardo Avila Vasquez, pédiatre et membre de la Red de médicas de pueblos fumigados.

- Source : Telam




DOSSIER    OGM

31 mars 2020
Quitter la ville en période d’épidémie, un privilège de classe ?
Enquête
31 mars 2020
En Chine et en Italie, « les premiers foyers épidémiques sont des zones très polluées »
Entretien
30 mars 2020
Le confinement amplifie la numérisation du monde
Entretien


Dans les mêmes dossiers       OGM