Le gouvernement mauricien autorise l’abattage d’une chauve-souris endémique

Durée de lecture : 1 minute

30 octobre 2015



Le gouvernement de l’Île Maurice a décidé l’abattage de 20% de la population de Roussettes noires, une race endémique de chauve-souris. L’objectif : calmer la colère des agriculteurs, qui voient chaque année une partie de leurs vergers (mangues, letchis) mangés par ces animaux.

Pour Sophie Robin ingénieure écologue et présidente de l’association environnementale Un monde de symbiose, « cette catastrophe écologique repose sur des faits scientifiques infondés et mettra en péril la sauvegarde de cette espèce sans aider réellement les agriculteurs. »

Cette espèce est pourtant inscrite sur la liste rouge des espèces vulnérables par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. L’association s’associe à la pétition lancée par Malikah Wachill et relayée par Rainforest Rescue.

- Source : communiqué de presse du 16 octobre d’Un monde de symbiose






DOSSIER    Animaux

1er décembre 2020
Des dizaines de grévistes de la faim réclament une taxe écologique
Info
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
20 novembre 2020
Politique anti-Covid : la France impose, l’Allemagne concerte
Info


Dans les mêmes dossiers       Animaux