Probablement pas d’intervention policière sur la ZAD de Notre Dame des Landes en janvier

Durée de lecture : 1 minute

18 novembre 2015

Selon Presse Océan, il n’y aura vraisemblablement pas d’évacuation de la zone dédiée au projet de nouvel aéroport en janvier. « Notre-Dame-des-Landes n’est pas une priorité dans le contexte actuel », dit au journal Stéphan de Ribou, sous-préfet chargé du dossier. Le gouvernement et les services de l’État sont concentrés sur la réponse forte à apporter aux actes terroristes."

Le sous-préfet assure que l’État « continue à travailler sur les procédures de manière à être prêt le jour où une décision d’intervention sera prise ». Mais, continue Presse Oéan, signe que le dossier n’est plus prioritaire : l’arrêté concernant le campagnol amphibie, s’il est officiellement prêt, « sera publié ultérieurement », à un moment jugé plus « opportun ».

Mardi 17 novembre, le Président Hollande a annoncé son intention de prolonger l’état d’urgence durant trois mois. En mars, la situation risque d’être bloquée sur le site de Notre-Dame-des-Landes, la période de reproduction des espèces protégées débutant alors.

- Source : Presse Océan



Lire aussi : Notre-Dame-des-Landes : les Verts font monter les enchères


DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
16 septembre 2019
Déchets nucléaires : la Suisse se donne les moyens de l’entreposage à sec
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes