Probablement pas d’intervention policière sur la ZAD de Notre Dame des Landes en janvier

Durée de lecture : 1 minute

18 novembre 2015



Selon Presse Océan, il n’y aura vraisemblablement pas d’évacuation de la zone dédiée au projet de nouvel aéroport en janvier. « Notre-Dame-des-Landes n’est pas une priorité dans le contexte actuel », dit au journal Stéphan de Ribou, sous-préfet chargé du dossier. Le gouvernement et les services de l’État sont concentrés sur la réponse forte à apporter aux actes terroristes."

Le sous-préfet assure que l’État « continue à travailler sur les procédures de manière à être prêt le jour où une décision d’intervention sera prise ». Mais, continue Presse Oéan, signe que le dossier n’est plus prioritaire : l’arrêté concernant le campagnol amphibie, s’il est officiellement prêt, « sera publié ultérieurement », à un moment jugé plus « opportun ».

Mardi 17 novembre, le Président Hollande a annoncé son intention de prolonger l’état d’urgence durant trois mois. En mars, la situation risque d’être bloquée sur le site de Notre-Dame-des-Landes, la période de reproduction des espèces protégées débutant alors.

- Source : Presse Océan





Lire aussi : Notre-Dame-des-Landes : les Verts font monter les enchères


DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
30 octobre 2020
Dans le Lot, un projet agrivoltaïque divise Montcuq-en-Quercy-Blanc
Reportage
28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes