L’État du Colorado brade ses terres au pétrole et au gaz de schiste

Durée de lecture : 1 minute

19 novembre 2015

Protestant contre la récente attribution de baux sur 90.000 acres de terres publiques pour l’exploitation pétrolière et gazière (fracking) par le le Bureau of Land Management (BLM) de Denver, dans le Colorado (États-Unis), des dizaines de manifestants avec des marionnettes géantes, des ours polaires, des derricks, des pancartes et des bannières ont organisé à Lakewood, Colorado, jeudi 12 novembre 2015, une manifestation pour le climat, devant la salle où se déroulait la vente.

Une fois mis en service, ces nouveaux puits pourraient déverser entre 1 million et 8 millions de tonnes de carbone supplémentaires par an dans l’atmosphère.
Les manifestants exhortaient le président Obama à les « garder dans le sol », en mettant fin aux nouvelles attributions de baux sur les océans et les terres fédérales publiques, parfois louées pour moins de 5 dollars étatsuniens l’hectare, aux industries extractives. Ce qui pourrait empêcher que jusqu’à 450 milliards de tonnes de carbone provenant de la pollution s’échappent dans l’atmosphère, selon un rapport de consultation EcoShift.

Source : Examiner.com




THEMATIQUE    Énergie
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
14 septembre 2019
VIDÉO - La chasse des animaux prisonniers, une pratique cruelle et sadique
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Énergie