Un écologiste s’opposant à la déforestation abattu au Pérou

Durée de lecture : 1 minute

23 novembre 2015



Le 19 novembre, Alfredo Ernesto Vracko Neuenschwander, un menuisier qui a organisé un mouvement de résistance à l’invasion des forêts par des orpailleurs illégaux dans la régionTampopata, très riche en biodiversité, au Pérou, a été abattu à son domicile le long de la route interocéanique à La Pampa, Madre de Dios.

On soupçonne des orpailleurs illégaux d’être responsables de l’assassinat, selon le magazine péruvien Inforegion.

Vracko avait reçu de nombreuses menaces de mineurs, depuis qu’il avait formé Feforemad, une association de travailleurs du bois pour défendre les concessions forestières à La Pampa. Mais en dépit de ses efforts, il avait reçu peu d’aide des autorités péruviennes.

D’après un rapport publié il y a un an par Global Witness, 57 militants ont été tués entre 2002 et 2014, pour avoir tenté de protéger leurs maisons et leurs moyens de subsistance.

Un autre écologiste est actuellement menacé. Washington Bolivar, de la communauté Shipibo de Santa Clara de Uchunya, dans la région d’Ucayali, au Pérou, a reçu des menaces de mort. Il s’oppose au projet de Plantaciones de Pucallpa, de convertir 5.000 hectares de forêt tropicale à une plantation de palmiers à huile industrielle .

- Sources : Inforegion et Mongabay





Lire aussi : En dix ans, 900 défenseurs de l’environnement ont été assassinés


DOSSIER    Forêts tropicales

19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
18 septembre 2020
La folie des projets routiers continue, malgré de farouches luttes locales
Info
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales