Le Bibendum de Michelin repeint en vert à Clermont-Ferrand

Durée de lecture : 1 minute

28 novembre 2015

Dans la nuit de vendredi 27 novembre à samedi, la figurine Bibendum, à Clermont-Ferrand, a été peint en vert.

Selon le communiqué des Dégonflés revendiquant cette action qui a eu lieu à l’Euromaster du boulevard Jean-Baptiste Dumas, "comme tous les autres ’mécènes’ de la COP21, Michelin se sert de l’évènement comme campagne publicitaire. Cet investissement lui permet en effet d’afficher pendant un an le logo de la COP21 sur l’ensemble de ses communications.

Si Michelin essaye de « verdir » son image par quelques initiatives qu’il met en avant, les monocultures d’hévéa nécessaires au géant du pneu sont en croissance constante et s’étendent déjà sur plus de 750 000 hectares (soit la surface du département du Puy-de-Dôme). Elles engendrent destructions de forêts vierges et transformation des cultures vivrières locales en monocultures intensives, privant les peuples de leur autonomie.
La consommation de pétrole de Michelin atteint presque les 4 milliards de litres par an.

Michelin reste un acteur important des changements climatiques et de la destruction du monde du vivant ; il a été classé dans le récent ouvrage Les saboteurs du climat de Nicolas de la Casinière comme l’une des 90 entreprises les plus polluantes du monde. Un coup de peinture verte ne change que l’apparence, une campagne de communication aussi !

- Source : courriel des Dégonflés à Reporterre



Lire aussi : Les gros pollueurs tiennent la COP 21 par les cordons de la bourse


THEMATIQUE    Luttes
21 septembre 2019
EN VIDÉO - « Nous, Gilets jaunes, écolos, handicapés, paysans, travailleurs, avons un message commun »
Tribune
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir


Sur les mêmes thèmes       Luttes