La planète Terre pourrait manquer d’oxygène si le réchauffement continuait

Durée de lecture : 1 minute

3 décembre 2015

Par rapport à son niveau à l’époque préhistorique, le niveau d’oxygène dans l’atmosphère de la terre a diminué de plus d’un tiers. Et des chercheurs viennent de s’apercevoir que la hausse de la température pourrait arrêter la production d’oxygène par le phytoplancton en perturbant le processus de photosynthèse.

« Environ deux tiers de l’oxygène atmosphérique total de la planète est produit par le phytoplancton océanique. Une interruption du processus entraînerait l’épuisement de l’oxygène atmosphérique à l’échelle mondiale, et probablement une mortalité en masse des animaux et des êtres humains »., écrivent les chercheurs.

Publiée le 1er décembre 2015 dans le Bulletin of Mathematical Biology, par Sergei Petrovskii, de l’Université de Leicester, cette étude montre que si le réchauffement de la planète montait de quelques degrés par rapport au niveau préindustriel et que la température de l’eau des océans de la planète montait d’environ six degrés Celsius, la baisse des niveaux d’oxygène pourrait être une plus grande menace pour la survie de la vie sur la Terre que les inondations mondiales qui résulteraient de la fonte des glaces de l’Antarctique.

Les chercheurs ont développé un nouveau modèle d’analyse de la production d’oxygène dans l’océan qui prend en compte les interactions de base dans la communauté des planctons, comme la production d’oxygène dans la photosynthèse, et la consommation d’oxygène par la respiration du plancton et des zooplanctons qui se nourrissent de phytoplancton.

- Source : Science World Report et Université de Leicester




THEMATIQUE    Climat
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
19 septembre 2019
Climat : la France ne tient pas ses objectifs
Info


Sur les mêmes thèmes       Climat