A Solutions COP21, on se prémunit contre les « journalistes d’investigation »

8 décembre 2015



C’est un drôle d’avertissement qu’ont reçu les entreprises qui tiennent un stand à Solutions COP21. Ce salon organisé au Grand Palais pendant la Conférence Climat de Paris permet notamment à des entreprises comme Engie, Coca-Cola, Avril, Danone, L’Oréal, Renault-Nissan, Michelin, de présenter leurs "solutions pour le climat". Après l’action de plusieurs associations vendredi 4 décembre pour dénoncer l’éco-blanchiment, les organisateurs se méfient.

Un courriel a été envoyé aux « partenaires, partenaires associés et participants » de Solutions Cop21, les avertissant que « des journalistes d’investigation peuvent être présents. Ces équipes ont pour habitude de faire des tournages en caméra caché, poursuit le courriel, et ne seront pas toujours identifiables : elles ne porteront pas forcément leur badge ’médias’ et ne seront pas non plus obligatoirement équipées de caméras ou autre matériel de tournage apparent. »

Il est donc recommandé à ceux qui tiennent des stands de « briefer » leurs équipes, et d’« être particulièrement vigilants aux propos qui seront tenus sur le site de l’exposition »… Pour rappel, Reporterre et plusieurs autres journalistes présents vendredi dernier pour rendre compte du "toxic tour" organisée ce jour-là par des associations, avaient été évacués manu militari par des policiers en civils.

- Télécharger le courriel :




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Vinci et Avril, vedettes de l’opération Solutions 21


Documents disponibles

  Sans titre

DOSSIER    Climat : de COP en COP

23 septembre 2017
Benoît Hamon : « La gauche doit se saisir de la révolution numérique pour en faire un progrès social et humain »
Entretien
22 septembre 2017
Les femmes restent exclues de la politique
Tribune
23 septembre 2017
En Allemagne, le scandale du diesel bouscule la puissante industrie automobile
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP