Le gaspillage en discussion à l’Assemblée nationale

Durée de lecture : 1 minute

9 décembre 2015

Aujourd’hui, une proposition de loi sur le gaspillage alimentaire, à l’initiative de Guillaume Garot et de plusieurs autres députés de différents bords politiques, est discutée en séance publique à l’Assemblée nationale.

La proposition de loi prévoit d’encourager le don des invendus alimentaires de la grande distribution, via notamment l’obligation pour les commerces de plus de 400 m2 de conclure des conventions de don avec des associations caritatives. Pour lire ce texte, déposé mi-septembre au bureau de l’Assemblée.

« Cette proposition de loi, si elle a le mérite d’exister, ne fournit pourtant que le service minimum pour lutter contre le gaspillage », explique France nature environnement dans un communiqué.

Différentes études établissent que la distribution est le maillon de la chaîne qui gaspille le moins d’aliments, avec 6,6 % à 11 % des pertes, loin derrière les ménages, proches de 75 % du total.

D’après Denez L’Hostis, président de France nature environnement, « à l’occasion de la COP 21, rappelons aussi que la réduction du gaspillage alimentaire constitue un enjeu crucial dans la lutte contre les changements climatiques. Si c’était un pays, le gaspillage alimentaire serait le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre, derrière la Chine et les États-Unis ».

Source : France nature environnement




DOSSIER    Alimentation

24 juillet 2019
Greta Thunberg tente de secouer les députés... qui ratifient le Ceta
Info
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
27 juillet 2019
Compromis ou radicalité, le mouvement écolo cherche sa stratégie
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Alimentation