« Monsieur le ministre de l’Intérieur, je demande mon assignation à résidence ». Pétition

Durée de lecture : 1 minute

14 décembre 2015

Indignés par les assignations à résidence, deux universitaires, Alain Brossat et Olivier Lecour Grandmaison, ont lancé une pétition au ministre de l’Intérieur pour être placés en résidence surveillée. Sous le pseudonyme de Johann Caspar Schmidt, un des fondateurs de l’anarchisme, le texte explique que les signataires partagent les convictions reprochées aux assignés, et qu’ils devraient être eux aussi retenus chez eux.

En se déclarant contre la déchéance de nationalité, contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, pour la solidarité avec les réfugiés, etc, la pétition veut montrer que les personnes enfermées sont des militants dont les idées et les actions sont partagées par d’autres personnes résidant en France. En deux jours, la pétition à récolté 250 signatures.

- Pétition « Assignez-moi »



Lire aussi : Le Conseil d’Etat valide les assignations à résidence des militants écologistes


THEMATIQUE    Libertés
13 septembre 2019
La Nuit des ours, un moment de grâce et de frissons
Chronique
14 septembre 2019
VIDÉO - La chasse des animaux prisonniers, une pratique cruelle et sadique
Tribune
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir


Sur les mêmes thèmes       Libertés