Eléphants : 1 000 défenses d’origine douteuse vendues chaque année au Japon

Durée de lecture : 1 minute

11 janvier 2016



Mille défenses d’ivoire d’origine douteuse sont écoulées chaque année sur le marché japonais, révèle une nouvelle enquête d’enquête de l’Environmental Investigation Agency, indique l’association Robin des bois.

Ce commerce illégal est lié à la facilité d’obtention du certificat d’enregistrement, préalable à la commercialisation. La ruse la plus courante est d’attester sur l’honneur que l’ivoire provient d’un héritage. Le témoignage écrit d’un voisin ou d’un parent peut faire l’affaire. Les photos, archives, factures ou autres documents prouvant l’ancienneté de l’ivoire ne sont pas nécessaires.

La défense est ensuite débitée en hankos – sceaux nominatifs – ou écoulée en Chine.

- Source : Robin des Bois





Lire aussi : Les mafias du trafic d’animaux poussent les espèces à l’extinction


DOSSIER    Animaux

21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
22 septembre 2020
À Dijon, une zad pour préserver un îlot de nature en ville
Reportage
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Animaux