En Belgique, l’autorité de sûreté recommande de distribuer des pastilles d’iode dans tout le pays

Durée de lecture : 1 minute

16 janvier 2016



Le Conseil scientifique de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) recommande de réévaluer la zone distribution préventive de comprimés d’iode.

Ces comprimés d’iode non radioactifs permettent au corps de ne pas subir les conséquences de certaines radiations en cas d’accident nucléaire.

Actuellement ces comprimés sont distribués préventivement dans une zone de 20 km autour des centrales nucléaires. Le conseil scientifique de l’AFCN recommande de réévaluer ce périmètre. « Une solution pragmatique pourrait être la prédistribution sur l’ensemble de la Belgique ou de prévoir des stocks stratégiques dans toutes les pharmacies belges ».

Par ailleurs, en cas d’accident nucléaire, il existe une zone où l’on conseille à tous les habitants de se mettre à l’abri. Le conseil scientifique de l’AFCN recommande également de d’élargir ce périmètre de mise à l’abri à 20 km autour des centrales contre 10 km aujourd’hui.

- Source : RTBF





Lire aussi : Les centrales nucléaires belges, à bout de souffle, menacent les pays voisins


DOSSIER    Nucléaire

28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage
29 septembre 2020
Plaintes et résistances en cascade contre les enchères de la 5G
Info


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire