Le Parlement européen laisse les constructeurs automobiles dépasser la norme anti-pollution

Durée de lecture : 1 minute

18 janvier 2016



Au Parlement européen, la première session plénière 2016 commence par une reculade sur le sujet des émissions polluantes. Les députés du PPE et le S&D (la droite et les socialistes européens) se sont mis d’accord pour repousser à la session de février le vote, initialement prévu ce lundi 18 janvier 2016, sur l’accord autorisant des dépassements excessifs des seuils de pollution pour les moteurs Diesel.

Pour rappel, les Etats membres et la Commission européenne s’étaient accordés le 28 octobre dernier pour autoriser les constructeurs automobiles à dépasser le seuil légal de 110 % jusqu’à 2019, puis de 50 % à partir de 2020. Un seuil que la norme Euro 6, votée en 2007, limite à 80 mg/km pour les émissions d’oxyde d’azote (NOx) et qui est très largement dépassé par de nombreux constructeurs.





Lire aussi : Le ministre de l’Intérieur excite la xénophobie


DOSSIER    Transports

23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
« Le Covid ne doit pas étouffer nos luttes » : à Paris, des activistes écolos ont occupé une place
Reportage
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Transports