Au Canada, les Premières nations gagnent une manche contre les projets d’oléoducs pétroliers

Durée de lecture : 1 minute

20 janvier 2016



La cour suprême de Colombie-Britannique a condamné, le 13 janvier, le gouvernement de cette province canadienne pour avoir manqué à son devoir de consulter la tribu Gitga’at et ses voisins des Premières nations (First nations) concernant l’oléoduc Northern Gateway de la société Enbridge. Cette décision est considérée comme une victoire majeure pour les Premières nations. Elle pourrait avoir un impact sur les futurs projets d’oléoducs.

Les Premières nations côtières avaient attaqué le gouvernement de la Colombie-Britannique en janvier 2015 : celui-ci avait accepté que le gouvernement canadien puisse décider le projet de pipeline Northern Gateway d’Enbridge. Cet accord de 2010 donnait au Conseil national de l’énergie le pouvoir de décision en dernier recours sur l’évaluation environnementale de cinq projets, dont le Northern Gateway d’Enbridge et l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan.

- Source : National Observer





Lire aussi : Le projet fou du Canada pour exporter son pétrole par l’Arctique


THEMATIQUE    International
25 septembre 2020
En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social
Enquête
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Sur les mêmes thèmes       International