EDF voudrait construire deux nouveaux EPR en France

Durée de lecture : 1 minute

21 janvier 2016



EDF ambitionne de mettre en service deux réacteurs nucléaires de type EPR « nouveau modèle » en France à l’horizon 2030 et prévoit de les bâtir avec des partenaires, selon un document interne au groupe obtenu par Reuters.

Quatre réacteurs EPR sont aujourd’hui en construction dans le monde : un en France à Flamanville (Manche) et un en Finlande (OL3), qui connaissent d’importants retards et surcoûts ; et deux en Chine, à Taishan.

EDF, qui projette en outre jusqu’à quatre EPR en Angleterre, négocie actuellement le rachat de l’activité d’Areva en charge de construire le réacteur et travaille avec le groupe nucléaire à l’élaboration d’un EPR « nouveau modèle » (NM) moins coûteux.

« L’objectif d’EDF est de mettre en service une paire d’EPR NM (financés à 51% par EDF) en France à l’horizon 2030, ouvrant ainsi la voie au renouvellement du parc existant », a indiqué le groupe dans un document présenté jeudi lors d’un comité central d’entreprise, au cours duquel il dit vouloir supprimer jusqu’à 4.200 postes en France en trois ans.

- Source : Reuters





Lire aussi : EDF rêve de construire des dizaines de réacteurs EPR en France


DOSSIER    Nucléaire

25 septembre 2020
En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social
Enquête
24 septembre 2020
Fragilisé par la sécheresse et le Covid, le nucléaire a besoin du charbon
Info
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire