Le Burkina en voie d’abandonner les OGM

Durée de lecture : 1 minute

2 février 2016

Commercialisé à partir de 2009 au Burkina Faso, le coton transgénique s’est révélé de qualité médiocre par rapport au coton cultivé habituellement. Les tentatives de Monsanto pour pallier ce problème se sont révélées inefficaces.

Du coup, les compagnies cotonnières burkinabées ont perdu patience et repris les choses en main. Les compagnies prévoient de réduire la quantité de semences de coton Bt commercialisées, de 53 % en 2015/2016 à 30 % en 2016/2017, avec comme objectif d’atteindre un retour complet au coton non-OGM à temps pour la saison 2017/2018. Elles réclament aussi 280 millions de dollars de compensation à Monsanto, en contre partie des pertes dues à la baisse de qualité depuis 2010.

- Source : Les Amis de la Terre



Lire aussi : Pourquoi faut-il juger Monsanto ?


DOSSIER    OGM

21 février 2020
Qu’est-ce que l’écologie du XXIe siècle ?
1 minute, 1 question
20 février 2020
Les travailleurs du soin, malades du néolibéralisme
Enquête
20 février 2020
L’écologie au pouvoir : bilan d’un mandat à Grenoble
Reportage


Dans les mêmes dossiers       OGM