Le Modern Express transportait-il du bois tropical illégal ?

Durée de lecture : 1 minute

5 février 2016

Y a-t-il du bois illégal à bord du Modern Express, en perdition la semaine dernière dans le golfe de Gascogne avant d’être conduit à Bilbao, en Espagne.

C’est ce que soupçonne l’association Robin des Bois, qui a recoupé les données sur la cargaison du navire, indique-t-elle dans un communiqué publié le 5 février. A son port de départ de Libreville, le Gabon signalait 4.089 tonnes de bois transportées, souligne l’association. En France, la préfecture maritime de l’Atlantique n’en signale que 3.600 tonnes.

Le cargo aurait donc pu faire plusieurs allers-retours entre l’Afrique et l’Europe, avec à bord des cargaisons de bois exotique coupé illégalement. « Robin des Bois demande au ministère de l’Ecologie de vérifier la légalité de toutes les cargaisons de bois débarquées du Modern Express dans les ports de la Rochelle et du Havre depuis l’entrée en vigueur en mars 2013 du règlement bois de l’Union Européenne ».

- Source : Robin des bois



Lire aussi : Le Modern Express est le symptôme dangereux du gigantisme maritime


DOSSIER    Forêts tropicales

18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
26 juillet 2019
Contre le G7, les altermondialistes organisent un sommet « démocratique et ouvert »
Info
26 juillet 2019
L’association La Bascule, instrument macronien ou outil du changement ?
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales