EPR : une pièce déficiente en route pour Flamanville

8 février 2016



Le couvercle de la cuve du futur réacteur EPR est en route depuis ce lundi matin 8 février. Le convoi n’est a priori pas dangereux, mais une fois la pièce en place, elle pourrait le devenir. En effet, « des essais ont montré que l’acier de la cuve, déjà en place sur le chantier de l’EPR, et de ce couvercle, forgé en même temps mais jusqu’ici entreposé à Chalon, est plus fragile que ce que prévoient les normes de sûreté », rappelle Greenpeace France.

Autre inquiétude pointée par l’ONG, c’est le même acier qui a servi à forger les cuves de deux autres EPR en construction en Chine (Taïshan) et en Angleterre (Hinlkey Point).

- Source : Greenpeace




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : La cuve de l’EPR a été fabriquée… au Japon


DOSSIER    Nucléaire

27 juillet 2017
Dans votre shampoing, des produits pas très propres
Enquête
27 juillet 2017
Éolien, vélo, bonnes nouvelles, poème… voici l’édito des lecteurs et lectrices
Tribune
26 juillet 2017
Omar Slaouti : « La convergence des luttes se construit sur le terrain »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire