EPR : une pièce déficiente en route pour Flamanville

8 février 2016



Le couvercle de la cuve du futur réacteur EPR est en route depuis ce lundi matin 8 février. Le convoi n’est a priori pas dangereux, mais une fois la pièce en place, elle pourrait le devenir. En effet, « des essais ont montré que l’acier de la cuve, déjà en place sur le chantier de l’EPR, et de ce couvercle, forgé en même temps mais jusqu’ici entreposé à Chalon, est plus fragile que ce que prévoient les normes de sûreté », rappelle Greenpeace France.

Autre inquiétude pointée par l’ONG, c’est le même acier qui a servi à forger les cuves de deux autres EPR en construction en Chine (Taïshan) et en Angleterre (Hinlkey Point).

- Source : Greenpeace




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : La cuve de l’EPR a été fabriquée… au Japon


DOSSIER    Nucléaire

19 janvier 2017
Ken Saro-Wiwa, un héros africain de l’écologie
Tribune
20 janvier 2017
Aux États-Unis, les chercheurs protègent les données climatiques contre les menaces de l’équipe Trump
Entretien
19 janvier 2017
Les expropriations des habitants de la Zad de Notre-Dame-des-Landes ne sont plus valables
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire