En Méditerranée, 96 % des stocks de poissons seraient en situation de surpêche

Durée de lecture : 1 minute

10 février 2016

« Des stocks importants pour l’UE, comme la baudroie rousse, le merlan bleu et le rouget sont pêchés dans certaines régions plus de 10 fois plus que ce qui est considéré comme durable. Le merlu de Méditerranée connait une surexploitation critique et aujourd’hui jamais enregistrée jusque-là : la pression de pêche est jusqu’à 14 fois supérieure à ce que l’espèce peut supporter durablement dans le Golfe du Lion », détaille l’ONG Oceana, qui estime qu’en Méditerranée, 96 % des stocks gérés par l’Union européenne victimes de surpêche.

A l’occasion d’un séminaire de la Commission européenne sur l’état des stocks de poissons en Méditerranée, qui se déroule cette semaine, Oceana demande donc la fermeture d’urgence de certaines pêcheries.

- Source : communiqué de presse d’Oceana



Lire aussi : L’accord européen sur la pêche ne met pas un terme à la surpêche, selon Oceana


DOSSIER    Pêche

18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
26 juillet 2019
Contre le G7, les altermondialistes organisent un sommet « démocratique et ouvert »
Info
26 juillet 2019
L’association La Bascule, instrument macronien ou outil du changement ?
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Pêche