AU THÉÂTRE - « Deux heures pour sauver le monde »

14 février 2019 / Frédéric Ferrer et la compagnie Vertical Détour

La pièce de théâtre « Kyoto Forever 2 », de Frédéric Ferrer et la compagnie Vertical Détour, met en scène huit acteurs dans la peau d’experts et de représentants gouvernementaux réunis dans un sommet international pour sauver le climat. Au théâtre à Paris jusqu’au 23 février.

  • Présentation du spectacle par son promoteur :

« Deux heures pour sauver le monde », telle est la devise de l’auteur et metteur en scène Frédéric Ferrer pour cette pièce où se joue l’avenir de l’humanité lors d’un sommet international. « Ils », ce sont huit acteurs dans la peau d’experts et de représentants gouvernementaux. Huit acteurs internationaux qui, parlant chacun dans sa langue mais aussi en français, montreront combien la recherche d’un accord international visant à limiter la hausse des températures sur le globe terrestre est longue, difficile, intense, tragique burlesque et mouvementée… Les débats tournent vite à l’absurde. Faisant le constat lucide de leur lenteur, ils estiment, statistiques à l’appui, la vitesse à laquelle ils devraient travailler pour être efficaces… La gravité de la situation et le réalisme froid des comédiens contrastent avec le burlesque de discussions stériles vouées à l’échec. Le spectateur, lui, oscille entre rire et malaise, accompagné par l’étrange sensation d’être dans l’impasse du futur.


  • Kyoto Forever 2, pièce de Frédéric Ferrer – Cie Vertical Détour, du 12 au 23 février 2019 (tous les jours sauf le dimanche et le lundi) à 20h30.

LE MONFORT THÉÂTRE
Parc Georges Brassens, 106 rue Brancion 75015 Paris
Accès : Métro 13 Porte de Vanves / Tramway T3 Brancion

SERVATION au 01 56 08 33 88 ou en ligne

Photo © Baptiste Klein




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

20 avril 2019
Trois photographes racontent leur démarche face à la crise écologique
Info
19 avril 2019
7e leçon des jeunes au gouvernement : place à l’éco-construction
Tribune
20 avril 2019
Deux mille activistes du climat ont bloqué « la République des pollueurs »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre