Bailleau-Armenonville (Eure-et-Loir)

Durée de lecture : 1 minute

17 octobre 2018 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Installation de stockage de déchets non dangereux de Bailleau-Armenonville

Bailleau-Armenonville

  • Date de mise en service : 1976 ; date de fermeture : 1999
  • Exploitants : Société de réaménagement de carrières (Soreca, à partir de 1977) ; Jett déchets ; Stan (à partir de 1987) ; Stanexel (à partir de 1988) ; Sita Île-de-France (à partir de 1998)

Installation de stockage de déchets non dangereux, ayant été utilisée ponctuellement en août 1989 par le CEA de Saclay pour y déposer des boues séchées issues de trois bassins de décantation des eaux industrielles et provenant du site de l’Orme-des-Merisiers à Saint-Aubin. L’installation est aujourd’hui comblée ; le site a cessé son activité en juin 1999 et a été réaménagé. Des dépassements de la valeur guide de 0,1 becquerels par litre pour la radioactivité alpha ont été observés en novembre 2002, mai 2003 et novembre 2003 sur le piézomètre aval. Les analyses réalisées depuis 2008 témoignent d’une absence de radioactivité alpha et bêta sur les piézomètres amont et aval.

Inventaire radioactif : boues séchées contenant du cobalt 60, du césium 137 et du plutonium 239.

  • Sources : base de données Basol du ministère de la transition écologique et solidaire ; Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 143

4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Rendues vulnérables par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)