Belfort (Territoire de Belfort)

Durée de lecture : 1 minute

23 novembre 2020



Sur le site de l’aéroparc de Fontaine, Amazon projetterait selon plusieurs élus de construire une plateforme de stockage de 76.000 m², associée à une agence de livraison de 9.800 m². 1.000 emplois sont évoqués. Selon les Amis de la Terre, la plateforme logistique risque artificialiser 13 hectares de zone humide et de terre agricole. Les élus ont signé des clauses de confidentialité mais Libération a révélé le projet en juin 2020. Des recours ont été déposés contre le permis de construire. La société italienne Vailog est propriétaire :

L’aéroparc de Fontaine est très bien positionné pour servir l’est de la France, le Luxembourg, l’Allemagne et la Suisse (…). Nous sommes un groupe européen et nous croyons beaucoup dans des zones à vocation transfrontalières. On ne peut plus voir la distribution pays par pays. Éric Véron, dirigeant de Vailog, sur France Bleu

Bastien Faudot, conseiller municipal d’opposition à Belfort et conseiller départemental d’opposition, demande l’organisation d’un débat public, tranché par un référendum local.




22 janvier 2021
En Italie, la commune de Malles Venosta tient tête aux lobbies des pesticides
Alternatives
23 janvier 2021
Le gouvernement et la déforestation importée : des mots, pas d’actes
Entretien
22 janvier 2021
Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?
Info