Bellegarde (Gard)

Durée de lecture : 1 minute

19 octobre 2018 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Installation de stockage de déchets dangereux de Bellegarde

Installation de stockage de déchets dangereux de Bellegarde

  • Exploitant : Sita FD

Installation de stockage de déchets dangereux en exploitation, ayant reçu par le passé des fluorures de calcium communément appelés fluorines, de très faible activité, provenant de la société Comurhex (en décembre 1982) ; des déchets de très faible activité provenant de l’ancien pilote d’enrichissement de l’uranium par traitement chimique du CEA de Grenoble (entre 1991 et 1993) ; et des fluorines provenant de la société Socatri (entre 2003 et fin 2007). L’installation de Bellegarde est autorisée jusqu’au 4 février 2029, pour une capacité annuelle de 250.000 tonnes par an jusqu’en 2018 et 105.000 tonnes par an au-delà. Elle a reçu 94.680 tonnes entre 2000 et 2010.

Inventaire radioactif : fluorines contenant de l’uranium, provenant de Comurhex (1982) ; déchets solides divers et gravats contaminés en uranium naturel, provenant du CEA de Grenoble (1991-1993) ; fluorines contenant de l’uranium, provenant de Socatri (1992-2007).

  • Sources : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 448 ; Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs 2016-2018, p. 112

18 juillet 2019
Élisabeth Borne, une « travailleuse acharnée » pas « écolo convaincue » au ministère de l’Écologie
Info
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
9 juillet 2019
Ceux qui aiment le raisonnement scientifique devraient être pour l’homéopathie
Tribune


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)