Bessine-sur-Gartempe (Haute-Vienne)

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Anciennes mines et établissement de Bessine-sur-Gartempe

Ancienne mine de Bellezane

  • Mise en service : 1975
  • Arrêt : 1993
  • Exploitant : Orano

Site ayant fait l’objet d’une exploitation minière à ciel ouvert et en travaux souterrains de 1975 à 1992 et ayant reçu, à la fin de l’exploitation de la mine à ciel ouvert (1988) et jusqu’en 1993, des résidus de traitement de minerais et de lixiviation en tas provenant de l’usine SIMO de Bessines-sur-Gartempe et des installations connexes. Site réaménagé. Station de traitement des eaux ; transfert périodique des boues pour stockage sur le site de Bessines-sur-Gartempe (cf. fiche LIM 3 - § 3 e). Stockage fermé de boues et de sédiments des lacs de St Pardoux et de La Crouzille, Bellezane et Pontabrier. Nouveau stockage pour les sédiments radiologiquement marqués

Inventaire radioactif : Mine à ciel ouvert : résidus de traitement de minerais – 226Ra, résidus de lixiviation en tas – 226Ra. Stockage des curages des lacs : sédiments – 226Ra.

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 424

Etablissement de Bessines-sur-Gartempe, ancienne mine du Brugeaud

  • Exploitant : Orano

Site ayant fait l’objet d’une exploitation minière à ciel ouvert et en travaux souterrains de 1955 à 1972 et sur lequel étaient implantées une usine de traitement de minerais (1958-1993) et des installations de lixiviation en tas (1964-1993). Installations démantelées. Station de traitement des eaux. Site réaménagé / Second vie du site : Etablissement de Bessines sur Gartempe incluant les fonctions supports, le CIM, AREVA Med, le stockage U3O8 et la direction AMF

Inventaire radioactif : Uranium appauvri sous forme d’oxyde conditionné dans des conteneurs. Résidus de traitement de minerais provenant de l’usine, produits de démantèlement de l’usine, Résidus de lixiviation en tas – 226Ra, terres et gravats, ferrailles – U, Th, fûts de déchets de très faible activité (vinyle, chiffons, cotons, gravats, béton, sépiolites, granules d’alumine) provenant du site de Pierrelatte (18.048 fûts) – U. Boues de traitement des eaux.

  • Sources : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 425 et Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs de l’ASN, p. 66

Ancienne mine de Montmassacrot

  • Mise en service : 1976
  • Arrêt : 1990
  • Exploitant : Orano

Site ayant fait l’objet d’une exploitation minière à ciel ouvert et en travaux souterrains de 1976 à 1981 et ayant reçu, entre 1987 et 1990, des résidus de traitement de minerais provenant de l’usine SIMO de Bessines-sur-Gartempe.
Site réaménagé. Eaux du site canalisées vers la station de traitement du site de Bellezane.

Inventaire radioactif : Mine à ciel ouvert : résidus de traitement de minerais – 226Ra.

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 426



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune
13 novembre 2018
Oubliez la taxe carbone : à Lorient, on roule en vélo cargo
Alternative
12 novembre 2018
L’Autorité de sûreté nucléaire change de tête, mais à quoi sert-elle ?
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy