Brennilis (Finistère)

Durée de lecture : 1 minute

16 octobre 2018 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Réacteur en démantèlement de Brennilis

Réacteur en démantèlement de Brennilis

  • Date de mise en service : 1967 ; date d’arrêt : 1985
  • Exploitant : EDF

Ancien réacteur nucléaire de la filière « eau lourde » d’une puissance de 70 mégawatts et qui fonctionnait à l’uranium légèrement enrichi ; divergence du réacteur fin 1966. La centrale des Monts d’Arrée, exploitée par le CEA, a été couplée au réseau en juillet 1967. Le réacteur a été arrêté définitivement en juillet 1985. Depuis septembre 2000, l’exploitant est EDF. L’installation est en cours de démantèlement au niveau 2.

Inventaire radioactif : principalement 27 m2 de combustible nucléaire usé. Mais aussi des déchets de moyenne activité et de faible activité à vie courte non conditionnés (filtres de ventilation, huiles, métaux, etc.) et conditionnés en attente d’expédition (94 big-bags contenant pour certains du nickel 63 ou du curium 244 ; 15 caissons métalliques contenant du plutonium 239 ; 11 casiers de déchets métalliques contenant du tritium, du carbone 14, du césium 137, ou de l’europium 152 ; 216 fûts de déchets contenant du tritium).

  • Sources : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra (p. 121) ; Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs 2016-2018 p. 76

23 janvier 2020
La privatisation d’Aéroports de Paris, un enjeu majeur de démocratie et d’écologie
Info
23 janvier 2020
En Australie, « il faudrait des jours de pluie diluvienne pour stopper les feux »
Info
23 janvier 2020
La réforme des retraites ignore la dette écologique laissée aux générations futures
Tribune


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)