Bruyères-le-Châtel (Essonne)

18 octobre 2018 / par Émilie Massemin (Reporterre)

CEA de Bruyères-le-Châtel

CEA de Bruyères-le-Châtel

  • Date de mise en service : 1955
  • Exploitant : CEA Direction des applications militaires (Dam)

Le CEA Dam Île-de-France est l’un des établissements du Pôle défense du CEA. Ses 2.000 ingénieurs, chercheurs et techniciens ont pour mission de concevoir et garantir le fonctionnement et la sûreté des armes nucléaires françaises, en s’appuyant sur la simulation. C’est là qu’a été fabriqué le cœur de la première bombe atomique française qui a explosé au Sahara en février 1960 lors de l’essai nucléaire Gerboise bleue. Le centre de Bruyères-le-Châtel aurait fabriqué au total plus de 90 % des engins nucléaires expérimentés au Sahara et dans le Pacifique lors des essais nucléaires français. En 1986 et 1987 ont aussi été menées des expériences de dispersion de tritium radioactif dans l’environnement pour étudier sa reconcentration. Les déchets d’assainissement ou de démantèlement résultent de la cessation définitive d’activité en 1997 des principales installations nucléaires du site.

Inventaire radioactif : déchets radioactifs conditionnés et entreposés dans les installations (300 fûts de déchets de faible et moyenne activité tritiés, 278 fûts de 100 et 200 litres de déchets de faible activité non compactables, 249 fûts de 200 litres de déchets divers – métalliques et non métalliques – contaminés en uranium appauvri, etc.).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 249


21 mai 2019
Malgré les lobbies, un Parlement européen utile à l’écologie
Enquête
20 mai 2019
François Léger : « Les microfermes sont le chemin vers l’autonomie alimentaire et sociale »
Entretien
21 mai 2019
À Meaux, l’eau de la Terre chauffe les maisons
Reportage


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)