Bruyères-le-Châtel (Essonne)

18 octobre 2018 / par Emilie Massemin (Reporterre)

CEA de Bruyères-le-Châtel

CEA de Bruyères-le-Châtel

  • Date de mise en service : 1955
  • Exploitant : CEA Direction des applications militaires (Dam)

Le CEA Dam Île-de-France est l’un des établissements du Pôle défense du CEA. Ses 2.000 ingénieurs, chercheurs et techniciens ont pour mission de concevoir et garantir le fonctionnement et la sûreté des armes nucléaires françaises, en s’appuyant sur la simulation. C’est là qu’a été fabriqué le cœur de la première bombe atomique française qui a explosé au Sahara en février 1960 lors de l’essai nucléaire Gerboise bleue. Le centre de Bruyères-le-Châtel aurait fabriqué au total plus de 90 % des engins nucléaires expérimentés au Sahara et dans le Pacifique lors des essais nucléaires français. En 1986 et 1987 ont aussi été menées des expériences de dispersion de tritium radioactif dans l’environnement pour étudier sa reconcentration. Les déchets d’assainissement ou de démantèlement résultent de la cessation définitive d’activité en 1997 des principales installations nucléaires du site.

Inventaire radioactif : déchets radioactifs conditionnés et entreposés dans les installations (300 fûts de déchets de faible et moyenne activité tritiés, 278 fûts de 100 et 200 litres de déchets de faible activité non compactables, 249 fûts de 200 litres de déchets divers – métalliques et non métalliques – contaminés en uranium appauvri, etc.).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 249



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
15 novembre 2018
Les ONG écologistes et de solidarité déplorent l’incohérence du gouvernement sur la taxe carbone
Info
14 novembre 2018
En Suède, la « taxe carbone » est bien acceptée
Info
10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Emilie Massemin (Reporterre)