Centrale nucléaire du Bugey

Durée de lecture : 1 minute

2 décembre 2016 / par Émilie Massemin (Reporterre)

La centrale est implantée à Saint-Vulbas (Ain). Elle a été mise en service en 1978 et 1979. Elle compte un réacteur de type « uranium naturel graphite gaz » (UNGG) arrêté en 1994 et en cours de déconstruction et quatre réacteurs de type « réacteur à eau pressurisée » (Rep) d’une puissance d’environ 900 mégawatts (MW) chacun.

- Le réacteur Bugey 1 de type UNGG est arrêté et en cours de démantèlement.
- Le réacteur Bugey 2 fonctionne.
- Le réacteur Bugey 3 fonctionne.
- Le réacteur Bugey 4 (880 MW) présente une anomalie de concentration de carbone dans son générateur de vapeur. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a identifié deux irrégularités portant sur des pièces du réacteur fabriquées par l’usine Creusot Forge. Il est partiellement indisponible (700 MW de puissance disponible sur 880 MW de puissance nominale) depuis le 14 janvier à 15 h 20. Le redémarrage du réacteur est prévu le 18 janvier 2017. (Mise à jour le 17 janvier 2017 à 10 h 09.)
- Le réacteur Bugey 5 (880 MW) est en arrêt pour maintenance depuis le 27 août 2015. Six irrégularités portant sur des pièces du réacteur fabriquées par Creusot Forge ont été identifiées. Le redémarrage du réacteur est prévu le 31 mai 2017. (Mise à jour le 7 octobre 2016 à 17 h 08.)



4 réacteurs

DOSSIER    Nucléaire

18 février 2020
Après le blocage de BlackRock : nous sommes fiers de cette jeunesse !
Tribune
17 février 2020
Barbara Stiegler : « Le néolibéralisme est confronté à un mur. Même les élites commencent à douter »
Entretien
17 février 2020
Au Pays basque, les paysans ont créé leur chambre d’agriculture alternative
Alternative


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire



Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)