Chantier du GCO à Kolbsheim (Bas-Rhin)

Durée de lecture : 1 minute

24 avril 2019 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Huit militants d’ANV-COP21 et quarante membres du collectif « GCO non merci » ont promené le portrait d’Emmanuel Macron sur le chantier du grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), au niveau d’un déboisement en cours, , mardi 5 mars. Objectif, lui montrer « l’étendue des dégâts environnementaux et lui faire écouter les questions des quelques quarante villageois venus le solliciter pour mettre fin à ce chantier climaticide qui souligne l’incapacité de la France à tenir ses engagements internationaux sur le climat », ont expliqué les militants dans un communiqué.

Juste avant, ils l’avaient décroché de la mairie de Kolbsheim.


4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
6 avril 2020
Au nom du coronavirus, l’État met en place la société de contrôle
Enquête


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)