Chooz (Ardennes)

Durée de lecture : 2 minutes

17 octobre 2018 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Centrale nucléaire de Chooz ;
Réacteur à eau sous pression (Rep) en démantèlement

Centrale nucléaire de Chooz

  • Date de mise en service : 1996
  • Exploitant : EDF

Deux réacteurs à eau sous pression (Rep) de 1.450 mégawatts en service. Premier couplage au réseau en 1996.

Inventaire radioactif : combustible nucléaire neuf et usé dans le bâtiment combustible de chaque réacteur. Par ailleurs, déchets de moyenne activité à vie longue entreposés en piscine (147 grappes autres que sources, 81 étuis de pièces métalliques diverses, 14 étuis de crayons absorbants, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, non conditionnés (plastiques, caoutchouc, métaux ferreux et non ferreux, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, en attente d’expédition à l’Andra pour stockage ou à Centraco pour traitement (85 fûts métalliques de 200 litres, 62 fûts plastiques de 200 litres, 40 coques béton, etc.).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 177

Réacteur à eau sous pression (Rep) en démantèlement

  • Date de mise en service : 1967
  • Exploitant : EDF

Premier réacteur réacteur à eau sous pressions (Rep) de 305 mégawatts construit en France, Chooz A est mis en service en 1967. Il a été construit et exploité par EDF et des sociétés belges regroupées dans la « Société électro-nucléaire des Ardennes » (Sena). Il a été mis à l’arrêt définitif en 1999. Le démantèlement total des installations est à la charge d’EDF.

Inventaire radioactif : deux étuis de crayons sources de moyenne activité à vie longue, contenant du fer 55, du cobalt 60, du nickel 63 et de l’argent 108m ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, non conditionnés ou pré-conditionnés (amiante, boues séchées et filtres de ventilation contenant tous du cobalt 60, du nickel 63, du strontium 90, du technétium 99 et du césium 137, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, en attente d’expédition (75 fûts plastiques de 200 litres de déchets incinérables et 33 fûts métalliques de 200 litres de déchets compactables contenant tous de l’argent 39, du fer 55, du cobalt 60, du nickel 63 et du césium 137, 22 fûts métalliques de 200 litres de déchets non métalliques, etc.).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 179

20 novembre 2019
Froid, insalubre et désolé : le quotidien de 450 jeunes exilés dans un collège lyonnais
14 novembre 2019
Une épicerie gratuite pour les étudiants qui ne mangent pas à leur faim
20 novembre 2019
« Face au catastrophisme, c’est à partir du local qu’on aura du positif »


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)