Creys-Malville (Isère)

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Centrale de Creys-Malville en déconstruction

Centrale de Creys-Malville en déconstruction

  • Date de mise en service : 1986
  • Arrêt : 1998
  • Exploitant : EDF

Réacteur nucléaire à neutrons rapides (RNR) de 1 200 MWe appelé couramment Superphénix. Premier couplage au réseau en 1986. Sortie du réseau en février 1998, actuellement en phase de déconstruction.

Inventaire radioactif : Déchets nucléaires de moyenne activité à vie longue : barres de commande (50 unité), éléments Acier (229 unité). Déchets de moyenne, faible ou très faible activités à vie courte, non conditionnés ou préconditionnés : amiante, bois, boues séchées, filtres de ventilation, filtres d’eau, huiles, métaux, piège à iode, charbon actif, piles - Batteries, plastiques, caoutchouc, sacs d’aspirateurs contenant du mercure, silice, sable, corindon, grenaille, solutions de lessivage, tubes fluorescents.
Déchets de moyenne, faible ou très faible activités à vie courte, conditionnés en attente d’expédition : caissons métalliques (5m3), casiers (1.33m3) - déchets métalliques (4), casiers (2,66m3) - déchets métalliques (3), conteneur injectable (5m3) – déchets métalliques (6), fûts plastiques (200 L) – Déchets incinérables (49), fûts métalliques (200 L) – déchets métalliques (11), fûts métalliques (200l) – Déchets compactables (45), futs métallique (200 L) – déchets incinérables (1).
Déchets de moyenne, faible ou très faible activités à vie courte), conditionnés en entreposage sur site : Gravats (blocs béton).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 63



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
15 novembre 2018
Les ONG écologistes et de solidarité déplorent l’incohérence du gouvernement sur la taxe carbone
Info
14 novembre 2018
En Suède, la « taxe carbone » est bien acceptée
Info
10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy