Crozon (Finistère)

16 octobre 2018 / par Emilie Massemin (Reporterre)

Base opérationnelle de l’Île-Longue

Base de l’Île-Longue

  • Date de mise en service : 1970
  • Exploitant : ministère de la défense

L’Île-Longue est le port de base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) français. C’est là qu’ils subissent, au retour de chaque patrouille, une indisponibilité pour entretien. L’Île-Longue fournit surtout à chaque SNLE ses seize missiles intercontinentaux pouvant emporter chacun six armes nucléaires. C’est donc là que sont assemblées des armes nucléaires et les fusées qui les transportent. Les déchets résultent des opérations d’entretien ou de démantèlement de la flotte. DCNS Services Brest assure le regroupement de l’ensemble des déchets.

Inventaire radioactif : déchets technologiques dont certains contaminés au radium et au tritium ; déchets de procédés (filtres en coton, résine de circuit primaire, etc.).




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
22 mars 2019
Macron, l’État terroriste
Édito
27 février 2019
Le « paysan-chercheur » Félix Noblia invente l’agriculture sans pesticides et sans labour
Alternative
23 mars 2019
Manifeste pour l’interdiction des pesticides dans les zones non agricoles
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Emilie Massemin (Reporterre)