Cruas (Ardèche)

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Centrale nucléaire de Cruas

Centrale nucléaire de Cruas

  • Date de mise en service : 1983
  • Exploitant : EDF

Quatre réacteurs de 880 mégawatts en service. Premier couplage au réseau en 1983. Jusqu’en 2013, ces réacteurs consommaient de l’uranium de recyclage enrichi (URE). Il est issu du traitement des combustibles usés (URT), qui peut, en fonction des conditions économiques, être ré-enrichi. De 1994 à 2013, sur les 1 000 t d’URT produites chaque année dans les usines de la Hague, de 300 à 600 t étaient annuellement ré-enrichies pour Cruas.

Inventaire radioactif : Combustible dans les réacteurs et usagé. Déchets de moyenne activité à vie longue entreposés en piscine : grappes sources (10 unités), grappes (autres que sources) (674 unités), crayons absorbants (53 étuis), têtes de grappes (28 étuis), etc. Déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, non conditionnés : plastiques, caoutchouc, métaux, gravats, filtres d’eau, filtres de ventilation, boues de décantation, solutions de lessivage, résines actives, résines échangeuses d’ions, bois, amiante, piles, batteries, etc. Déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, en attente d’expédition : fûts métalliques de 200 litres (85), fûts métalliques de 200 litres (64), fûts plastiques de 200 litres (146), caissons métalliques de 7,5 m3, etc.

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 27


24 mai 2019
En Belgique, les marcheurs du climat ont bousculé la campagne électorale
Info
22 mai 2019
Européennes : les programmes au crible de l’écologie
Info
25 mai 2019
François Gemenne : « Le problème n’est pas tant le capitalisme que le court-termisme »
Entretien


Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy