Gaspard d’Allens, Journaliste pigiste

7 juin 2016



Au début, je me suis retrouvé dans un cabinet ministériel à manier « les éléments de langage » et les textes de loi. Mais je ne savais toujours pas faire de noeud de cravate. Alors à 24 ans, j’ai préféré enfourcher mon vélo pour aller à la rencontre de ceux qui transforment le monde et incarnent l’écologie, loin des grands discours. Avec Lucile, mon amie, je viens d’écrire le dernier opus de Reporterre, « les néo paysans ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
23 mai 2017
Des Amérindiens accusent la BNP et la Société générale de soutenir des projets polluants
Info
22 mai 2017
Le combat tranquille d’un paysan pour la liberté des semences
Alternative
24 mai 2017
Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre