Grenoble (Isère)

Durée de lecture : 2 minutes

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Anciennes installations nucléaires de base (INB) du CEA à Grenoble et Institut de recherche Laue Langevin

Anciennes installations nucléaires de base (INB) du CEA à Grenoble

  • Exploitant : CEA civil

Anciennes installations nucléaires INB du CEA Grenoble pas encore déclassées et en fin de démantèlement.

Inventaire radioactif : Déchets de démantèlement présents sur place avant expédition. Déchets solides : Déchets non incinérables (2 fût de 200 litres). Déchets non incinérables de grande taille (5 casiers de 2 m3). Déchets non incinérables de grande taille (4 big bag). Déchets incinérables (1 fût PEHD 120 litres). Déchets particuliers (9 fût 200 L). Déchets en fût 120 L (1 fût 120 L). Fûts 200 L (72).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 56

Institut de recherche Laue Langevin

Exploitant : Institut Laue Langevin

L’Institut Max Von Laue - Paul Langevin (ILL) (financé essentiellement par la France, l’Allemagne et la Grande- Bretagne) exploite le Réacteur à Haut Flux (RHF), réacteur nucléaire de recherche utilisé depuis 1971 comme source de neutrons pour des études scientifiques.

Inventaire radioactif : Déchets de maintenance, équipements du bloc pile, entreposés en piscine : source chaude (0,5 m3 – 2 t), cheminée (0,9 m3 – 2 t), porte combustible (0,15 m3 – 2 t), grille rabattue (0,3 m3 – 2 t). Déchets Tritiés : Déchets solides (0,25 m3 – 2 t ). Déchets TFA : Déchets solides conditionnés (5 m3 – 1 t). Déchets inertes (95 m3 – 1 t). Déchets d’exploitation (77 m3 – 1 t). Déchets d’exploitation en attente de conditionnement : déchets solides activés (1,625 m3 – 2 t), déchets solides divers (10 m3 – 2 t). Déchets liquides divers (3 m3 – 0,1 t), résines échangeuses d’ions – REI (0,44 m3 – 3 t). Déchets d’exploitation conditionnés : Caissons métalliques (5 m3 – 1 t). Fûts 120 litres PEHD incinérables (6 fûts de 120 litres). Fûts 200 litres incinérables (54 fûts de 200 litres). Déchets de laboratoire (2 fûts de 120 litres et 1 bonbonne de 30 litres, Colis de résines échangeuses d’ions enrobées dans un polymère (11 coques).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 57

15 juillet 2019
5G, la grande enquête
Enquête
13 juillet 2019
Protéger les insectes, c’est protéger notre futur
Tribune
14 juillet 2019
Le point sur l’affaire de Rugy : les homards qui ne passent pas
Info


Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy