Grenoble (Isère)

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Anciennes installations nucléaires de base (INB) du CEA à Grenoble et Institut de recherche Laue Langevin

Anciennes installations nucléaires de base (INB) du CEA à Grenoble

  • Exploitant : CEA civil

Anciennes installations nucléaires INB du CEA Grenoble pas encore déclassées et en fin de démantèlement.

Inventaire radioactif : Déchets de démantèlement présents sur place avant expédition. Déchets solides : Déchets non incinérables (2 fût de 200 litres). Déchets non incinérables de grande taille (5 casiers de 2 m3). Déchets non incinérables de grande taille (4 big bag). Déchets incinérables (1 fût PEHD 120 litres). Déchets particuliers (9 fût 200 L). Déchets en fût 120 L (1 fût 120 L). Fûts 200 L (72).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 56

Institut de recherche Laue Langevin

Exploitant : Institut Laue Langevin

L’Institut Max Von Laue - Paul Langevin (ILL) (financé essentiellement par la France, l’Allemagne et la Grande- Bretagne) exploite le Réacteur à Haut Flux (RHF), réacteur nucléaire de recherche utilisé depuis 1971 comme source de neutrons pour des études scientifiques.

Inventaire radioactif : Déchets de maintenance, équipements du bloc pile, entreposés en piscine : source chaude (0,5 m3 – 2 t), cheminée (0,9 m3 – 2 t), porte combustible (0,15 m3 – 2 t), grille rabattue (0,3 m3 – 2 t). Déchets Tritiés : Déchets solides (0,25 m3 – 2 t ). Déchets TFA : Déchets solides conditionnés (5 m3 – 1 t). Déchets inertes (95 m3 – 1 t). Déchets d’exploitation (77 m3 – 1 t). Déchets d’exploitation en attente de conditionnement : déchets solides activés (1,625 m3 – 2 t), déchets solides divers (10 m3 – 2 t). Déchets liquides divers (3 m3 – 0,1 t), résines échangeuses d’ions – REI (0,44 m3 – 3 t). Déchets d’exploitation conditionnés : Caissons métalliques (5 m3 – 1 t). Fûts 120 litres PEHD incinérables (6 fûts de 120 litres). Fûts 200 litres incinérables (54 fûts de 200 litres). Déchets de laboratoire (2 fûts de 120 litres et 1 bonbonne de 30 litres, Colis de résines échangeuses d’ions enrobées dans un polymère (11 coques).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 57



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
14 novembre 2018
En Suède, la « taxe carbone » est bien acceptée
Info
15 novembre 2018
Les ONG écologistes et de solidarité déplorent l’incohérence du gouvernement sur la taxe carbone
Info
10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy