Jarrie (Isère) - Usine de Cezus

Durée de lecture : 2 minutes

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Usine de Zirconium de Jarrie (Cezus)

Usine de Zirconium de Jarrie (Cezus)

  • Exploitant : Framatome

Usine d’éponge de zirconium pour la fabrication des tubes de zirconium pour le combustible des centrales nucléaires. Le processus de fabrication génère plusieurs types de déchets des déchets radifères : de 1968 à 1973, ces résidus ont été déposés au sein d’une fosse d’entreposage sur le site, puis déposés dans la décharge de Vif. A partir de 1992 jusqu’en 2004, ces résidus faiblement radioactifs ont été de nouveau entreposés dans l’usine dans un bâtiment dédié. En 2004, un bâtiment d’entreposage spécifique a été construit.

Inventaire radioactif : Des déchets de très faible activité constitués principalement de boues issues de lavage d’équipement spécifique. Déchets pulvérulents (14.576 fûts de 200 L). Déchets en mélange. Déchets de très faible activité (TFA) : Boues de station de vidange entreposées sur le site en attente d’évacuation, boues (260 m3 – 1 T). Tubes graphites utilisés dans les fours entreposés en attente d’évacuation. Déchets radifères provenant de la fabrication d’éponge de zirconium, de sels de zirconium et d’hafnium, à partir d’un minerai de zircon et de zircone fondue depuis 2012

Les déchets d’Areva sont entreposés sur le site de Jarrie, dans un bâtiment dédié. La masse de résidus de carbochloration à fin 2013 était évaluée à 2.020 t, celle des résidus de sublimation à 715 t, conduisant à 2.075 t de déchets avant stabilisation. À l’échéance 2032, la quantité de déchets qui seront produits est estimée à environ 3.700 t après stabilisation. Depuis 2005, les déchets non stabilisés sont conditionnés dans des fûts en acier renforcé de 220 L. Le bâtiment d’entreposage à Jarrie a une surface de 6.000 m² et une capacité réglementaire de 4.500 t. Sur la base du flux de production actuel, ceci lui confère une capacité d’entreposage jusqu’en 2032.

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 61

13 juillet 2019
Fos-sur-Mer : un projet unique de science participative pour mesurer les pollutions industrielles
Alternative
13 juillet 2019
Le point sur l’affaire de Rugy : les homards qui ne passent pas
Info
11 juillet 2019
Liberticide, l’écologie ? le vrai débat est ailleurs
Tribune


Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy