Kolbsheim (Bas-Rhin)

Durée de lecture : 1 minute

24 avril 2019 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Huit militants d’ANV-COP21 et quarante membres du collectif « GCO non merci » ont décroché le portrait d’Emmanuel Macron en mairie de Kolbsheim, mardi 5 mars.

Ils l’ont ensuite emmené sur le chantier du grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), au niveau d’un déboisement en cours, pour lui montrer « l’étendue des dégâts environnementaux et lui faire écouter les questions des quelques quarante villageois venus le solliciter pour mettre fin à ce chantier climaticide qui souligne l’incapacité de la France à tenir ses engagements internationaux sur le climat », ont expliqué les militants dans un communiqué.

Les trois activistes qui ont décroché le portrait ont été auditionnés par les gendarmes de Strasbourg, le vendredi 15 mars. Ils seront jugés le 26 juin au tribunal correctionnel de Strasbourg pour vol en réunion, selon France 3.


13 septembre 2019
Valdepiélagos, l’écovillage espagnol qui résiste à l’exode rural
Alternative
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
14 septembre 2019
Véganes et paysans (presque) unis contre l’élevage industriel
Enquête


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)