Le Plan ESSE pour l’économie sociale et solidaire

Durée de lecture : 2 minutes

17 juin 2011 / Alain Duez




Sous la férule de Claude Alphandéry, depuis plus d’un an, les forces vives de l’économie sociale et solidaire (ESS) préparent l’ouverture d’états généraux. L’événement aura lieu les 17, 18 et 19 juin prochain, au palais Brongniart [anciennement la Bourse] à Paris. Au-delà de la réflexion en cours sur ce qu’il faut faire pour élargir le champ de l’ESS, considérée par beaucoup comme une alternative crédible au modèle dominant, l’objectif est bien sûr d’attirer l’attention du grand public et de médiatiser.

Convaincu de longue date qu’il n’y a pas d’issue durable aux crises écologique, sociale et humanitaire sans remise en question radicale des paradigmes du capitalisme néolibéral, L’âge de faire est bien sûr partie prenante. Autre conviction que nous souhaitons faire partager, c’est que pour être réalisable, cette mutation économique tant souhaitée doit être l’affaire de tous et plus particulièrement des associations dans leur diversité, environnementales, citoyenne, humanitaire, caritative… Il faudrait qu’elles soient présentes au Palais Brongniart et clairement associées à la démarche. Les journalistes nature environnement y ont leur place.

Il reste à imaginer comment pourraient s’organiser toutes ces forces pour gagner du terrain de manière significative sur le modèle dominant. C’est l’objet du Plan ESSE que L’âge de faire propose après l’avoir longuement mûri. Vous pouvez en prendre connaissance sur un court descriptif en cliquant sur ce lien. Son comité de parrainage et la notoriété des premiers soutiens associatifs témoignent d’une bonne réception.

Le chantier est ouvert et les besoins en compétences sont très divers et importants. Vos contributions seront toujours bienvenues, notamment pour le nouveau journal dont le numéro zéro est sur le grill.

Nous tiendrons un stand le samedi 18 et le dimanche 19 sur le parvis de l’ancienne Bourse, Le N° 53 de l’âge de faire (mois de mai) y sera diffusé, il contient un cahier de 8 pages A4 présentant en détail le Plan ESSE.

A bientôt peut-être ?






Source : Courriel à l’association JNE (Journalistes Ecrivains pour la nature et l’écologie).

Info complémentaire : Etats généraux de l’économie sociale et solidaire

Ecouter aussi : Qu’attendez-vous de l’économie sociale et solidaire ?

25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
24 septembre 2020
Qui s’inquiète de la crise climatique ? Pas (vraiment) les Européens
Tribune




Du même auteur       Alain Duez