Olivier Mugler, président de La Pile

Durée de lecture : 1 minute

7 juin 2016

« On reprend l’ordre du jour ! Qui a la parole ? »

Tombé tout petit dans la potion magique des sciences subtiles de l’homéopathie, une force invincible (qui le rend humble !) le soutient ensuite dans ses combats pour l’agriculture biologique à travers la distribution coopérative de ses produits et des questions connexes autour de l’écologie, de l’économie sociale et des enjeux sociétaux. L’ordonnancement affinitaire de la vie le fait rencontrer Reporterre dans les limbes de sa naissance en 1989 et ne plus guère le quitter depuis. En 2012, Reporterre quitte l’enfance avec la création de La Pile, dont il accepte la présidence.

Photo : © Mathieu Génon/Reporterre


23 janvier 2020
La réforme des retraites ignore la dette écologique laissée aux générations futures
Tribune
23 janvier 2020
En Australie, « il faudrait des jours de pluie diluvienne pour stopper les feux »
Info
23 janvier 2020
La privatisation d’Aéroports de Paris, un enjeu majeur de démocratie et d’écologie
Info