Pascale Solana, membre de La Pile

Durée de lecture : 1 minute

7 juin 2016

Années 1980, elle assiste à la naissance de l’École d’agrobiologie de Beaujeu (69). Et plonge dans la marmite bio. 1989, journaliste elle rencontre Reporterre, magazine papier : collaboration et réalisation du Guide du consommateur vert, coéd. Reporterre/Rivages. De nombreux articles, quelques livres tels La Bio de la terre à l’assiette, 1999 ; Passions bio, 2006, témoignent d’un engagement pour l’agriculture biologique, ses valeurs, ses produits… Elle reste convaincue du besoin d’aborder le monde avec une approche écologique, parce que cohérente et globale. 2012, elle entre au conseil administration de La Pile, l’association qui édite Reporterre.

Photo : © Mathieu Génon/Reporterre


25 janvier 2020
L’écologie n’est pas une religion mais une politique de la responsabilité
Tribune
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
24 janvier 2020
Retraites : sept semaines d’un mouvement social inédit
Info