Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret)

Durée de lecture : 1 minute

24 avril 2019 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Se faisant passer pour des jeunes préparant un mariage, des activistes d’ANV-COP21 sont entrés dans la mairie de Saint-Jean-de-la-Ruelle et ont décroché le portrait d’Emmanuel Macron, samedi 2 mars.

Le maire de la commune, Christophe Chaillou (Parti socialiste), a porté plainte. Pendant plusieurs semaines, le seul portrait qui restait suspendu dans la mairie était celui de François Mitterrand.


4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage
6 avril 2020
Conservatrice, réactionnaire ou progressiste, trois voies pour l’après-crise sanitaire
Tribune


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)