Saint-Laurent-Nouan (Loir-et-Cher)

17 octobre 2018 / par Emilie Massemin (Reporterre)

Deux réacteurs de la filière uranium naturel graphite gaz (UNGG) en démantèlement ;
Centrale nucléaire de Saint-Laurent

Deux réacteurs de la filière uranium naturel graphite gaz (UNGG) en démantèlement

  • Dates de mise en service : 1969 (A1) et 1971 (A2) ; dates d’arrêt : 1990 (A1) et 1992 (A2)
  • Exploitant : EDF

Centrale nucléaire de la filière uranium naturel graphite gaz (UNGG) en cours d’assainissement. Deux réacteurs arrêtés : le réacteur A1 d’une puissance de 480 mégawatts, mis en service en 1969 et arrêté en 1990, et le réacteur A2 d’une puissance de 420 mégawatts, mis en service en 1971 et arrêté en 1992. Par ailleurs, deux silos d’entreposage de chemises de graphite et de fils d’acier inoxydable (fils de selles) d’une masse d’environ 2.000 tonnes, mis en service en 1971.

Inventaire radioactif : trois conteneurs d’absorbants de moyenne activité à vie longue ; chemises de graphite avec fils d’acier inoxydables de faible activité à vie longue, contenant du tritium, du carbone 14, du fer 55, du cobalt 60 et du nickel 63, entreposées dans des silos ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, non conditionnés ou préconditionnés (amiante contenant du cobalt 60, boues de décantation contenant du césium 137, de l’europium 152, du thorium 232, de l’uranium 235 et 238 et de l’américium 241, boues séchées contenant du cobalt 60, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, conditionnés en attente d’expédition (201 fûts métalliques de 200 litres de déchets compactables, 89 fûts plastiques de 200 litres de déchets incinérables, 42 coques béton contenant du cobalt 60, du nickel 63 et du césium 137, etc.).

  • Sources : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 162 ; Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs 2016-2018, pp. 147 et 152.

Centrale nucléaire de Saint-Laurent

  • Exploitant : EDF
  • Date de mise en service : 1981

Deux réacteurs à eau sous pression (Rep) de 900 mégawatts, en service. Premier couplage au réseau en 1981.

Inventaire radioactif : combustible neuf et usé entreposé dans les piscines des bâtiments combustible de chaque réacteur. Par ailleurs, déchets de moyenne activité à vie longue entreposés en piscine (90 grappes, 36 étuis de crayons absorbants, 19 étuis de têtes de grappes, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, non conditionnés (plastiques, caoutchouc, métaux ferreux et non ferreux, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, en attente d’expédition à l’Andra pour stockage ou à Centraco pour traitement (169 fûts plastiques de 200 litres, 151 fûts métalliques de 200 litres, 41 coques béton, etc.).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 164.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
15 novembre 2018
Les ONG écologistes et de solidarité déplorent l’incohérence du gouvernement sur la taxe carbone
Info
14 novembre 2018
En Suède, la « taxe carbone » est bien acceptée
Info
10 novembre 2018
Gabriel, paysan pris à la gorge par une administration aveugle
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Emilie Massemin (Reporterre)