Saint-Paul-Trois-Chateaux (Drôme) - Tricastin

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Centrale nucléaire de Tricastin et usine de conversion

Centrale de Tricastin

  • Date de mise en service : 1980
  • Exploitant : EDF

Quatre réacteurs de 915 MWe en service. Premier couplage au réseau en 1980.

Inventaire radioactif : combustible nucléaire neuf et usé dans le bâtiment combustible de chaque réacteur. Par ailleurs, déchets de moyenne activité à vie longue entreposés en piscine (116 grappes autres que sources, 88 crayons absorbants, 59 têtes de grappes, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, non conditionnés (216 mètres cubes d’amiante, 26 mètres cubes de terre, 54 mètres cubes de boues de décantation, 142 mètres cubes de métaux non ferreux, etc.) ; déchets de moyenne, faible ou très faible activité à vie courte, en attente d’expédition à l’Andra pour stockage ou à Centraco pour traitement (409 fûts plastiques de 200 litres, 431 fûts plastiques de 120 litres 381 fûts métalliques de 200 litres, 52 coques béton, etc.).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 48

Usine de conversion

  • Exploitant : Orano

Cette installation conditionne et entrepose (avant expédition au CSA ou à Centraco) les déchets pour les besoins du site ou pour celui d’autres clients.

Inventaire radioactif : uranium appauvri sous forme d’oxyde conditionné dans des conteneurs. 27.000 t d’uranium de retraitement (fin 2013) conditionnées en fûts. Nitrate d’uranyle converti sous la forme d’un composé solide et stable U3O puis entreposé sur ce site en attente d’une utilisation ultérieure envisagée par EDF. Déchets (ferraille, gravats, bois, verre etc.).

  • Sources : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 51 et Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs de l’ASN, p. 68



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
23 mars 2019
Contre l’effondrement, Extinction Rebellion prône la désobéissance civile
Enquête
23 mars 2019
Pourquoi la répression des manifestations en ce moment est-elle un scandale sanitaire ?
Une minute - Une question
23 mars 2019
Gilets jaunes - « La question de la violence révèle une crise démocratique historique en France »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy